Archives de l'auteur

Le texte de ma lettre au père Noël rédigée à la demande de Nice Matin

« Cher Père Noël,

Tu ne me démentiras pas : les mythes ont la vie longue. Tu en es un illustre exemple, toi qui chaque année tiens en haleine tous les enfants suspendus au verdict de ta hotte invisible.

Vais-je donc joindre ma voix au chœur des enfants (sages bien sûr…) ? Quels désirs inscrire sur la liste de mes envies ? Evidemment la paix sur la terre, un toit pour ceux qui n’en ont pas, du pain pour ceux qui ont faim, une présence auprès de ceux qui sont seuls. Je ne doute pas que si tout cela dépendait de toi, tu y aurais pourvu depuis longtemps, avec ta bonhomie légendaire.

Mais je crois que le progrès, la performance et la lutte contre l’injustice sont avant tout du ressort de chacun, de notre engagement pour les autres, de notre capacité à donner et à servir.

En adultes, les yeux ouverts sur le monde réel, c’est à nous de faire de cette nouvelle année un Noël quotidien, d’en prolonger la magie au cours des douze prochains mois, en partageant nos joies et nos peines, nos espoirs et nos craintes, notre présent et notre avenir, sur la base d’un projet collectif responsable, telle une grande famille rassemblée, unie et solidaire.

Bref, Cher Père Noël, si j’ai quelque chose à te demander, c’est de faire en sorte que les citoyens ne croient plus à ceux qui se font passer pour toi. Et que les contribuables, qu’ils portent ou pas un bonnet rouge à ton image, ne soient plus considérés comme le Père Noël par trop de décideurs politiques.

En attendant, continue de faire briller les yeux de nos chers enfants et de leur donner du rêve. Bon Noël Père Noël, et bel ouvrage à nous tous. « 

Cannes, décembre 2014

 

posted 27 décembre 2013 - 15 h 17 min in Non classé by

Ma réaction au décès de Lucien Neuwirth

La disparition de Lucien Neuwirth me touche et m’affecte, comme tous ceux qui ont connu sa voix puissante et approché son esprit délicat.

Il était l’homme des résistances plurielles, engagé très tôt dans le combat de la France libre aux côtés du Général de Gaulle qu’il a suivi avec fidélité et conviction sur le chemin de la reconquête politique.

Il reste l’homme d’une cause singulière et universelle, car en émancipant le corps des femmes, il a libéré la conscience des hommes.

Profondément respectueux de la famille, il a défendu sa loi à l’aune des valeurs qu’elle porte en elle. Il a fait  valoir sa vision affranchie sans faiblir face aux attaques les plus véhémentes et arcboutées de son propre camp politique.

Par son engagement « sociétal » avant l’heure, Lucien Neuwirth a fait tomber carcans et préjugés, sans abdiquer ses principes.

Il était l’ami de Cannes où le souvenir de son engagement reste une fierté de notre histoire locale. Il y séjournait encore régulièrement et j’étais toujours heureux et honoré de le rencontrer. Ses récits de résistant, ses conseils politiques, ses traits d’humour étaient précieux et savoureux.

Aujourd’hui, je partage la peine de ses proches et de sa chère épouse, Sophie, dont je sais le chagrin et salue le courage.

Cannes, mardi 26 novembre 2013

David Lisnard

Premier adjoint au Maire de Cannes

Conseiller général des Alpes-Maritimes

 

posted 26 novembre 2013 - 14 h 47 min in Non classé by