MERCI

« Cannes. Le sommet du G20 est derrière nous. De l’avis unanime de l’organisateur – l’Etat – comme de l’ensemble des trente-quatre délégations présentes et des observateurs, le plus grand sommet international jamais accueilli en France s’est déroulé à Cannes de façon optimale.

Aucun couac technique, aucun problème de sécurité, aucune erreur logistique.

Les rigoureuses et fiables équipes de la SEMEC (Palais des Festivals et des Congrès), les personnels impliqués de la Ville de Cannes, les sociaux-professionnels locaux intervenant dans la chaîne de l’évènementiel, ont tous leur part, parfois déterminante, dans ce succès organisationnel, qui, indépendamment du contenu politique, économique et diplomatique du sommet, contribuera durablement à la bonne image de notre pays et surtout de notre ville.

Que n’aurait-on dit (et que d’ailleurs certains ne disaient-ils pas avant le sommet, y compris en conseil municipal ou dans nos rues !) si une seule vitrine avait été brisée par un altermondialiste violent, si un seul convoi avait été mal acheminé ou en attente, si des prestations de sonorisation, traduction, hébergement, restauration, coordination des services de la sécurité et tant d’autres, s’étaient avérées défaillantes ?

Que n’aurait-on dit (à juste titre) si un habitant n’avait pu avoir accès aux soins durant l’évènement, si seules les zones badgées autour du Palais des Festivals et des Congrès avaient été sécurisées et les autres quartiers abandonnés à des manifestants qui, lors de tous les sommets organisés en France comme ailleurs, avaient jusque là réussi à provoquer des dégâts, mais pas ici ?!

Que n’aurait-on dit si nous ne nous étions pas impliqués en permanence pour tenter de donner le meilleur du professionnalisme cannois, montrer que notre centre de congrès, l’un des plus importants d’Europe et le deuxième de France, que notre ville dans son ensemble, sont performants et compétitifs ?

Notre pays sait encore faire preuve de professionnalisme. Cannes en a été la vitrine.

Bien sur, les contraintes –et parfois pénalités – pour nous, habitants ou/et actifs cannois ont été fortes pendant trois jours, bien sûr les difficultés ont été nombreuses, bien sûr aussi le travail préparatoire en amont a, sur certaines problématiques, duré dix-huit mois. Les changements de dernière minute, dus à une actualité internationale totalement débridée, ont mis à l’épreuve de façon concluante l’exceptionnelle réactivité des équipes du Palais des Festivals et des Congrès.

Nous avions tenu à clairement énoncer bien en amont et à de multiples reprises, pour que personne ne soit mis devant le fait accompli, les procédures de sécurité qui accompagnent immanquablement un tel sommet et logiquement imposées par l’Etat.

Que chaque Cannois, chaque commerçant, chaque membre d’une profession libérale et de toute autre activité présente traditionnellement dans le centre de Cannes, soit chaleureusement remercié pour sa patience durant ces trois jours et sa compréhension des enjeux.

Ceux qui ont consenti un sacrifice dû aux contraintes inhérentes au G20 peuvent avoir conscience d’avoir œuvré à une opération très positive pour leur ville, Cannes.

La crédibilité de notre cité, affichée aux yeux du monde entier et saluée par les plus grands décideurs de la planète, restera longtemps comme un gage d’attractivité et un supplément de compétitivité par rapport à toutes les villes concurrentes.

Surtout, au-delà de ces légitimes et essentiels paramètres économiques, commerciaux et sociaux, comment ne pas ressentir une fierté unique, en tant que Cannois, d’avoir vu le Président de la République Française et le Président des Etats-Unis d’Amérique côte-à-côte, devant notre monument aux morts, symbole de la fidélité à nos aïeux Cannois, à nos valeurs républicaines, à notre foi en la liberté, à notre espérance dans l’avenir de la démocratie et de notre civilisation.

Ne banalisons pas cet immense évènement qui s’est déroulé dans notre ville comme ce solennel et si émouvant rendez-vous au pied de la mairie – mairie qui, quelle que soit la municipalité, incarne le territoire, l’histoire et le peuple cannois dans toutes leurs diversités et leur unité.

Soyons fiers d’être Cannois. »

David LISNARD, le 8 novembre 2011

Au sujet de cet article

8 novembre 2011 - 7 h 23 min

Non classé


2 Commentaires

  • Maryline BILLON 8 novembre 2011 - 17 h 37 min

    Bravo à tous !

  • Nadia Moussalem 8 novembre 2011 - 20 h 26 min

    Bravo David !
    C'était un 0 faute,  des tonnes de fierté , et une intense émotion au monument aux morts .
    Heureuse  sous la pluie puis au dessus des nuages pour vivre un moment historique, un moment qu'on vit une fois dans sa vie ou jamais.
    Cannes dans la cour des grands, ce n'est pas un hasard, mais bien le sérieux du travail de ses dirigeants.
    Alors Merci à toi, à l'équipe du Palais, de la Mairie et bien sûr à notre Député Maire et à la prochaine manifestation.  Avec vous, on peut s'attendre à de grandes choses .